Bar sur Aube au Moyen Age

Bar sur Aube au Moyen-Age

   Une visite pour les 5èmes en 9 étapes qui dure un peu plus d'une heure. Cette sortie permet d'aborder des thèmes de plusieurs chapitres d'histoire de cinquième:

  • Roi et seigneurs (féodalité et affirmation du pouvoir royal)
  • L'Eglise (architecture, pratique religieuse et ordres religieux)
  • L'expansion de l'Occident (développement des villes et du commerce mais aussi les croisades)

 

Cette sortie est couplée avec la visite de l'abbaye de Clairvaux (la journée de frère Baudouin et l'atelier calligraphie).

Production d'élève 1Production élève 2

 

 

 

 

 

 

voir le site de l'abbaye de Clairvaux

Planvisitebarsuraube

Bar sur Aube appartenait au comte de Bar jusqu'à la fin XI ème siècle. La ville du Moyen Âge était entourée de remparts qui aujourd'hui ont été remplacés par des boulevards (le tour de ville).


1 La Motte féodale
Le monticule de terre est le premier endroit où il y avait un château qui n'existe plus aujourd'hui et qui fut construit au Xe siècle par les comtes de Bar. C'est une des rares mottes féodales qui existe encore en France. On peut voir de là le pont d'Aube qui date de 1950. Il y a eu tout d'abord un pont en bois construit en 1359. Il y a eu ensuite un pont en pierre à partir du XVIème siècle.Sur le pont on pouvait trouver une chapelle. Au Moyen-Age, les ponts étaient souvent habités, il fallait utiliser tout l'espace disponible notamment à l'intérieur des remparts.

Mottefeodale
2 Moulin du Haut ou dit des Marcasselles Le premier moulin a été construit au XII ème siècle, il existe aussi un moulin dit du bas en peu plus en aval. A l'époque il n'y a pas beaucoup de source d'énergie: la force de l'eau ou du vent. Le moulin permet d'écraser les graines de blé pour en faire de la farine.
On voit de l'autre côté de la route un petit canal rempli d'eau; en fait il s'agit de la D'huys qui a été canalisée et qui jouait le rôle de douves de la ville fortifiée au Moyen-Age. On peut encore deviner l'entrée fortifiée de la ville avec le reste d'une tour.

Ladhuycanalisee


3 Saint Maclou
La ville appartient au comte de Champagne aux XIIème et XIIIème siècles. Bar sur Aube connaît un fort développement pendant ces deux siècles,cela s'explique par l'importance prise par les foires de Champagne sous l'action des comtes de Champagne. Bar sur Aube compte trois mille habitants au XIII ème siècle. L'Eglise Saint Maclou construite au XIIème siècle devait servir de chapelle au château des comtes de Champagne. Le clocher est finalement l'ancien donjon du château des comtes de Champagne, c'était l'entrée du château. On devine l'emplacement de la herse en voyant les renfoncements dans le mur. La clocher a la forme d'une tour carrée, on devine qu'il a été construit en plusieurs fois. L'étage supérieur date du XIIIème siècle, au moment où la tour prend la fonction de clocher.  Autour de l'église, il y avait les foires où se rencontraient les marchands italiens et flammands pour échanger des draps ou des plantes tinctoriales.

Donjoncomtedechampagne
4 Rue Mailly
La rue Mailly fut la rue des Angoiselles, elle tient son nom des banquiers italiens (les Anguissoli) qui y avaient leur comptoir pendant les foires dans cette rue.


5 Sous préfecture C'était le bâtiment des aides et du sel (la gabelle); il date du XVIIIème siècle. A l'époque le principal moyen pour conserver les aliments était le sel, le produit dont on  ne pouvait pas se passer était forcément taxé. Le roi prend le contrôle de la ville à la fin du XIIIème siècle à la suite d'un mariage. Ce sont les agents de la Ferme Générale qui sont chargés de récupérer les impôts pour le roi. Ce bâtiment symbolise la troisième période de la ville: le rattachement au domaine royal et qui met donc fin à l'âge d'or de Bar sur Aube.


6 La chapelle Saint Jean
C'est une ancienne chapelle des Templiers, l'ordre des moines-soldats qui ont fait la croisade en Terre Sainte. L'ordre des Templiers était très riche, car il recevait de nombreux dons de la part des fidèles. Elle a appartenu aux Templiers jusqu’en 1307, date à laquelle le roi Philippe Le Bel a interdit l'ordre. Cette chapelle a été donnée ensuite aux Hospitaliers de Saint-Jean, Chevaliers de l’Ordre de Malte. Au Moyen-Age, la chapelle pouvait servir d'entrepôt  lors des foires de Champagne, car il fallait de la place pour stocker les marchandises. A la révolution française, la chapelle a été vendue et est devenue une maison d'habitation.

Chapellesaint jean
7 Parking des gouverneurs
Il y avait un ancien hôtel qui a brûlé il y a 20 ans. On peut voir les voûtes et les colonnes de la cave. Elles datent du XII ème siècle . Les voûtes sont plutôt de style gothique. Au milieu il y la croisée d'ogives avec un arc en plein cintre: 2 voûtes qui se croisent. De chaque côté, il y a des arcs doubleaux avec un arc brisé. Cette technique est apparue au XIIème siècle dans les églises. On peut voir que ces voûtes prennent appui sur des colonnes. Des lignes de pierre posées au sol permettent de se rendre compte de la disposition des voûtes les unes à côté des autres.

Cavedesgouverneurs Voûtecavedesgouverneurs

 

 

 

 

 

 

8 Le petit Clairvaux ou cellier aux moines
En quittant le parking des gouverneurs, on voit la rue du Petit Clairvaux avant d'arriver au cellier aux moines. Ce bâtimen fut construit en 1255 ; il accueillait les moines de l’abbaye de Clairvaux et leur servait de refuge lors de la guerre de Cent ans. Ils étaient à l'abri à l'intérieur de la ville fortifiée.  C'est une sorte d'hôtel particulier pour les moines. Cela montre le
rôle de Clairvaux dans le développemement de Bar sur Aube, au même moment que les comtes de Champagne. Cette abbaye a été fondée par Bernard de Clairvaux en 1115. qui fut une des plus riches et plus importantes abbayes du Moyen Age, grâce là encore aux nombreux dons des fidèles. Clairvaux était une abbaye cistercienne qui a donné naissance à une quarante d'autres abbayes. Au moment de la révolution française, le cellier fut vendu. En 1814, au moment du retrait des armées de Napoléon Ier: ce fut un hôpital. Il était encore il y a peu un restaurant.


9 Eglise saint pierre

Eglisesaintpierre
L’architecture est de type roman bourguignon, il y a un mélange entre le style roman au niveau inférieur et le style gothique pour la voûte (comme celle de la cave des gouverneurs). C'est une église du XIIème siècle (refait vers 1170). On peut commencer par l'arrière côté extérieur. Sur un contrefort du chevet à hauteur d'homme, on voit un blason sur lequel sont gravées deux clefs: référence à Saint-Pierre qui avait les clefs du paradis. Ensuite on peut admirer le halloy qui date du Moyen-Age, cette avancée en bois servait d'emplacement aux marchands de Provins lors des foires de Champagne, même si au départ c'était peut-être un abri-cimetière. Le sol de l'église se situe 9 marches en dessous du niveau de la ville actuelle. Le niveau de l'église correspond au sol de l'église carolingienne sur laquelle a été construite celle actuelle. Devant la porte d'entrée, il y a deux anciennes pierres tombales, on peut remarquer que les marches ont été réalisées à partir d'anciennes pierres tombales venant de l'abbaye de Clairvaux. A gauche en entrant, ne ratez pas la matrice qui servait au commerce. C'est une mesure boisseau de Bar sur Aube (23,99 litres). A l'époque il n'y a pas d'unité des mesures, des poids... Ce qui rendait compliqué les échanges, cela servait donc à l'acheteur et au vendeur d'être sûr de ne pas se faire voler. La présence d'un objet commercial dans une église s'explique sans doute par la présence des foires de Champagne au pied de l'église. Ensuite vient l'étude de la nef et du transept. Regardez régulièrement le sol, vous verrez de nombreuses pierres tombales. Il y en a environ 60, principalement des seigneurs mais aussi des membres du clergé et des laïcs. Pour les identifier, ils font représenter les outils correspondant à leur métier. Ne pas oublier le retable du XVIIIème siècle qui vient de Clairvaux, repérez Saint Pierre et Saint Paul (de même sur les vitraux derrière le coeur). Le retable était au départ un meuble pour ranger les objets de messe et est devenu au fil du temps une véritable oeuvre d'art.De nombreux éléments de l'abbaye de Clairvaux du XVIIIème siècle ont été rapportés à l'église Saint Pierre comme l'autel de marbre blanc et brun. A la révolution les biens de l'Eglise ont été vendus et les moines ont dû quitter l'abbaye, qui devient sous Napoléon une prison. Dans le choeur, levez les yeux pour observer la peinture murale originale d'inspiration byzantine. Les moines prenaient place dans le choeur, alors que les laïcs se mettaient dans la nef.  On voit aussi les colonnes de couleur ocre qui est obtenue grâce à un lait de chaux avec de la poussière de brique, comme dans le bâtiment des convers à l'abbaye de Clairvaux.  Il y a aussi des statues de l'église Saint Maclou qui ont été rapportées depuis sa fermeture au public. Il y a donc de nombreuses oeuvres d'art à l'intérieur de l'église, on peut remarquer les statues qui ont été fabriquées dans l'Aube (notamment de la sainterie de Vendeuvre sur Barse). Dans le déambulatoire, pensez à repérer les statues de Bernard de Clairvaux et de Saint-François d'Assise dans deux chapelles rayonnantes (personnes emblématiques de deux des plus grands ordres religieux du Moyen-Age). Avant de sortir, n'oubliez pas de vous arrêter devant la chapelle des vignerons. La voûte du plafond ressemble à un panier, on remarque les grappes de raisin sculptées et sur le mur à droite un outil qui ressemble à une serpe (certainement l'outil des vignerons). Il y a enfin la statue de Saint Paul patron des vignerons.

En 1814, l'église a servi d'abri aux soldats blessés de l'armée de Napoléon Ier et le mobilier a été entièrement brûlé.

Sources photgraphies intérieur église: wikimediacommons; auteurs Prosopée et Christophe Finot

 Marches à l'entrée

marches à l'entrée

La nef

La nef

Le transept

le transept

Statue saint-François d'Assise

Statue de Saint-François d'Assise

 Matrice 

matrice

Le retable

le retable

Chapelle des vignerons

chapelle des vignerons

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site